dimanche 28 août 2011

PACKING/UNPACKING

Pendant que 90% d'entre vous rentrent de vacances, moi je pars enfin ! Il était temps... Je suis d'ailleurs déjà enduite de SPF 50 au moment où je vous parle. Je profite de cette petite heure d'unpacking pour vous écrire. Avant de passer aux vraies tenues estivales, j'avais déjà préparé un dernier look "parisien" shooté en début de semaine.
Alors écoutez, j'ai fais de mon mieux avec ce qu'il me restait. Parce que évidemment j'avais déjà préparé toutes mes affaires pour partir et mes placards se trouvaient un peu démunis. J'ai toujours un look très compromis la semaine précédent mon départ en vacances. Généralement mes tenues pré-summer, sont composées de vêtements d'hiver (pour le coup cette année, vu le temps, ça ne choquait pas tant que ça !) ou de vieilles choses, que je n'ai même pas regardé depuis des mois. Petite exception pour ces photos, j'ai mixé quelques pièces que j'emmenais au soleil, (comme mon débardeur Miami XXL) avec d'autres choses qui ne sont pas du voyage.
Partir tard a ses avantages... Hormis les plages plus ou moins désertes, cette année, quand tous les blogs sont en mode "Back to School", sur The Sunday Shooting, on est toujours à l'heure d'été.

Summer is here... Summer is back !


















Débardeur/ Tank top Primark Man
Gilet/ Cardigan Vintage
Pantalon/Pants Mango
Chaussures/Wegdes ASOS

















Sachant que je n'ai même pas retouché la lumière avec photoshop sur cette photo, la jambe gauche taille 34 reste un mystère pour nous tous ici... 



A little bit of what we are going to call "backstage"

Where are my eyes ?


Getting hot in here 

Photographer of the day 



dimanche 21 août 2011

SHOOTING STARS


Suite et fin de mes achats chez Claudie Pierlot.
On parle maintenant de la veste qui m'a donné envie de rentrer dans la boutique en premier lieu. Normal, c'est celle de la pub ! Avouez, on veut toujours LA veste/paire de chaussures/robe/bague qu'on a vu dans la pub. C'est comme ça que ça marche, c'est ce qu'on appelle du marketing. Alors au départ, je voulais juste voir à quoi elle ressemblait de près cette petite jacket étoilées, sans photoshop quoi. Et bien elle était tout aussi jolie ! Alors je sais pas vous, mais quand j'ai vu quelque chose à la télé, dans un magazine, ou même dans un défilé, et que je vois la pièce "en vrai" par la suite j'ai l'impression d'avoir rencontré une célébrité. L'exemple le plus frappant de ce genre de situation (mise à part le jour ou j'ai eu en main ma première paire de Louboutin) a été le jour où je suis tombée face à face avec la veste officier Balmain, must have du Printemps/Ete 2009. Vous savez la noir à grosses boucles et broderies argent, la veste la plus cool, à mon goût, toutes Fashion Week confondues. Beyonce, entre autre, l'avait d'ailleurs portée à plusieurs reprises.
Et bien ce jour là, j'avais l'impression d'avoir littéralement Beyonce devant moi. Sueurs froides et compagnie... Je suis extrêmement émotive... Don't Judge !
C'est un peu ce qui s'est passé la semaine dernière, quand j'ai vu dépasser une manche bleu marine à étoiles du portant. Enfin à une tout autre échelle bien sur. Il y a quand même 12 000 euros d'écart entre les deux vestes. Je dis ça dans le sens où celle ci on peut réellement la toucher, sans déclencher l'alarme du magasin. Voire oser l'essayer ! Et là forcément j'ai craqué.


Déjà il faut savoir que je suis une grande fan de blazer et vestes en tout genre. Je trouve que, selon la coupe, ça va à toutes les morphologies, et que ça peut vraiment changer une silhouette du tout au tout.
Avec un beau blazer, on peut planquer ce qu'on n'aime pas trop, marquer ce qu'on aime et transformer la tenue la plus basique possible en un look canon.


En l'occurrence, celle ci remplit toutes les conditions,  même plus. La matière est superbe, la coupe aussi, le motif est un peu original mais la couleur est facile à porter. En plus, c'est une veste très fluide et légère, vraiment différentes de tous les autres modèles plus rigides et structurés que j'ai déjà. Et par dessus tout, les deux facteurs qui ont fait que je sois passée de la cabine d'essayage à la caisse sont :
- Elle était à -50%
- La vendeuse avait de bons arguments : "la taille 36 tombe très bien sur vous !". Je fais donc un 36 chez Claudie Pierlot.
 Oui oui, tout le monde a très bien entendu ! Un 36 !



           Je vous laisse avec une des meilleures chansons de cette année selon moi, qui illustre très bien ce post...




jeudi 18 août 2011

PARIS TOUJOURS


Le mois d'août à Paris... J'adore ! Les rues ne sont pas blindées, il y a toujours de la place pour te garer et de ce fait tu peux plus facilement aller boire un verre (en terrasse) avec ton copain sans s'être entretué dans la voiture avant. 
Enfin d'habitude le mois d'Août tombe en été donc c'est mieux. Parce que là, les rues désertes plus la pluie... Mais malheur !  
Les quelques jours de beau temps de la semaine dernière, n'étaient vraiment pas du luxe. J'ai en profité vendredi, pour aller faire un tour du côté de la rue St Honoré avec ma mum. Après un petit Coca en face des Tuileries, nous avons décidé de faire un peu de shopping et nous sommes entrées vraiment par hasard dans la boutique Claudie Pierlot. Je n'avait jamais rien acheté ici auparavant, je ne m'étais d'ailleurs jamais vraiment penchée sur une de leurs collections. Mais comme je suis très "photo-sensible",  je me suis directement souvenue de leur publicité, que j'avais vraiment adoré. Un shoot composé de photos volées , dans le genre paparazzi (mais parfaitement étudiées), du mannequin Ashley Smith à l'aéroport. C'est exactement le genre de photos que j'aime voir et que j'aime faire. 
Tout est bon dans ces clichés, le thème, le mouvement, la lumière, la fille, ses cheveux, sa veste... SA VESTE !!
C'était ça qu'il me fallait... Ce blazer marine à étoiles. Mais ça on en reparlera dans un prochain post.

Parce qu'à peine 5 minutes passées dans la boutique, j'avais envie d'acheter les trois quart du magasin. 
Et être avec ma mère n'a pas aidé non plus, avec ses "Ah oui prends ça c'est bien ! " "Oh celle la elle est super mignoooone" "Essayes la pour voir". Ce qui me fais penser que j'ai pas mal de choses à lui rembourser.
Anywayyyy
J'ai essayé trois robes, mais je suis finalement, repartie avec le petit pull que j'avais vu au départ. Une marinière bien loose, qu'on peut porter décolleté dans le dos ou tombante sur l'épaule. Simple et efficace.
Je vous conseille d'aller y faire un tour, il y a encore des super pièces des collections précédentes à des prix très intéressants, et les vendeurs sont très cool. 
Et puis en attendant les vacances, on a toujours besoin d'un petit pull à Paris...





Claudie Pierlot 
1 rue du 29 Juillet - 75001 Paris
01.42.60.01.09
http://www.claudiepierlot.fr/ 

dimanche 14 août 2011

HOT NOT BROKE : You know you love me...

    Nouvelle rubrique cette semaine sur le blog : Hot Not Broke. Autrement dit "Canon, Pas Fauchée", ce qui, il faut l'avouer, sonnait nettement moins bien. En tout cas je pense que le titre résume assez bien le principe : 
Pouvoir vous proposer des tenues inspirées de vos look préférés, à des prix beaucoup plus abordables. 
On commence cette semaine avec une tenue de Blake Lively (en l'occurrence ici il s'agit plutôt de Serena VDW), sur le tournage de la saison 5 de Gossip Girl, qui se déroule en ce moment à New York. 

D'ailleurs, en parlant de ça... Attention Spoiler Alert !! (Ceux qui n'ont pas encore vu la saison 4, sautez cette partie ! ) : Vous pensez vraiment que Blair en enceinte de Chuck ?? Référence au test de grossesse que l'on voit dans sa poubelle. Ou bien c'est encore Serena qui a fait des siennes ? Ou Dorotha peut-être ? 
Anyway, l'histoire un peu relou, qui tourne en rond, commence à me saouler... Ce qui m'intéresse vraiment ç'est leurs fringues ! 

Ca tombe bien puisque c'est exactement le sujet d'aujourd'hui. Alors évidemment le but est de se rapprocher au plus près du style de mademoiselle, pas de le copier point par point. Petite modification donc au niveau de l'accumulation de colliers, que je trouve trop imposante, pas top. J'ai opté à la place, pour un long sautoir doré et orange de la marque StyleSofia. Les Stilettos Roger Vivier, sont eux remplacés par des chaussures compensées, plus confortables, que l'on peut porter facilement toute la journée/soirée. Car n'est pas Serena qui veut, alors si vous n'avez ni le même compte en banque, ni les même parents, C'est par ici...

  


Robe portefeuille drapée ASOS 32,05 € 


Sac en cuir "Georgia" Asos Premium 108,97 €
(Ca reste un prix un peu élevé, mais c'est toujours moins chers qu'un Vuitton right ? )


Chaussures Compensées Miss Selfridge 51 €


Sautoir Orange et Or StyleSofia.com 25 €

jeudi 4 août 2011

MY LITTLE BLACK DRESS IS GREY


Encore une fois... Long time no see !
How are you guys ??
J'espère que le concours de la dernière fois vous a plu. Les gagnant(es) ont été contacté par mail et ne devraient pas tarder à recevoir leur cadeau.
Pour les autres, ne vous inquiétez pas, d'autres concours de ce genre arrivent...

Aujourd'hui il faut absolument que je vous parle d'une robe, ma robe, ma fétiche, mon précieux...
En réalité elle n'a absolument rien de précieux, si je l'ai payé 40 euros c'est le bout du monde !
Celle que j'aime appeler "ma robe Yves Saint Laurent", est mon basique, ma petite robe noire. A un détail près... Elle est grise.
Je l'ai acheté il y a 2 ans, commandée un peu à la va vite sur Asos (mon number one de l'époque), un petit zoom devant derrière, un petit défilé et c'était vendu. Alors bon sur le papier, du moins sur l'écran, elle avait l'air mignonne, simple, et assez chic mais pas trop. Cinq jours plus tard, mon colis en main, je ne m'attendais vraiment pas à avoir trouvé LA robe de l'année. Aussitôt reçue, aussitôt essayée et la ça a été la surprise totale, cette robe était faite pour moi. Jamais je n'avais eu un tel coup de coeur pour une robe, du point de vue de, comment dire, "sa capacité à te faire un corps de bombe". Pour résumer, j'avais trouvé la coupe parfaite pour ma silhouette. Bizarrement je ne la trouvait pas si bien coupée sur l'anorexique , I mean la dame de chez Asos ( et non je ne suis pas jalouse ! ). Bien sûr "logiquement" tout lui va à elle c'est un porte-manteaux, (bon ok j'arrête), mais je vais vous dire moi, cette robe, si vous avez pas un minimum de seins et un maximum de fesses à mettre dedans, c'est pas la peine ! Ce type de robe est faite pour vous si vous avez :

-Une poitrine, je dirais de taille moyenne, le juste milieu entre Kate Moss et Kim Kardash. Les grosses poitrines risqueraient de donner un effet un peu trop "écrasées".
-Une taille fine, assez marquée. La perfection de cette robe réside dans le fait qu'elle soit très cintrée à la taille et plus évasée ensuite (tout en restant droite) avec des poches avant, de manière à pouvoir cacher un éventuel petit bidon ( lasagnes, pizza, mauvaise période du mois ou autre).
-Des fesses... Cette fois ci vraiment plus Kim que Kate.
-Des jambes fines. Encore une fois, les cuisses on s'en fout un peu car, perfection n°2, la robe a la longueur idéale. Elle s'arrête au dessus du genoux donc elle permet de montrer, en général, la meilleure partie de la cuisse. Celle qui n'a pas encore été atteinte par le cheesecake. Si vous n'aimez pas vos genoux, vous pouvez toujours l'associer à un collant opaque, et une paire de stilettos
( 7 cm minimum) ca marche à tous les coups.

Si vous avez une morphologie de type "sablier" (vous visualisez là ?), fine ou ronde whatever, tant mieux.
Sinon, perfection n°3. Elle a de légères épaulettes, ou manches bouffantes, qui, même si c'était beaucoup plus tendance à l'époque et un peu Out aujourd'hui, permettra TOUJOURS de rééquilibrer n'importe quelle silhouette.

Ca été tellement le coup de foudre que j'aurais voulu la cloner en toutes  les couleurs possibles et  imaginables. Puisque forcément Asos, qui d'habitude décline la majorité de ses modèles en plusieurs couleurs, a décidé de ne la produire qu'en grise. Quand on sait que ma couleur chérie est le noir (et le vert d'eau, mais ça c'est une autre histoire)... Coup dur pour moi !!

Depuis, je n'ai jamais cessé de l'aimer, ni de la mettre d'ailleurs ! Parce que perfection n°4 de Madame, je dirai même magie, c'est qu'elle me va toujours bien. Que je prenne 5 kilos ou que j'en perde 2, elle me va de la même manière. Si on m'avait donné 1 euro à chaque occasions où je l'ai portée, je pourrais m'en payer une deuxième aujourd'hui.
Une fois n'est pas coutume, je l'ai remise ce matin pour une cérémonie.
Réaction (ironique of course ) de ma mère : "Ah tient ! C'est une nouvelle robe ?".
Et bien vous savez quoi ? Cette robe sera toujours nouvelle pour quelqu'un !

Ok, là je pense que je suis grillée... I don't care, I love her !